- ARTeFACTS -

EXPOSITION DU 14 MARS AU 13 AVRIL 2019

 

Une installation singulière du designer et sculpteur belge Gerard Kuijpers qui sèmera au second étage du bâtiment un véritable  jardin de « pierres qui dansent », groupe de sculptures alliant performance technique et discours poétique, semblant comme suspendu dans l’espace et proposant une véritable interaction au visiteur. En dialogue avec ces œuvres mobiles, une autre série de sculptures jouant de forces matérielles et physiques, et une sélection de mobiliers alliant métal et pierre compléteront cette exposition tout à fait hors norme. ELEVEN STEENS sera présent sur le salon COLLECTIBLE du 13 au 17 mars 2019, avec MATIÈRES À RÉFLEXION, introduction… ou suite de l’exposition inaugurale visible dans notre espace de Saint-Gilles.


 

- GERARD KUIJPERS -

Dancing Stones

GYG-Kuijpers-WhiteConsole.jpg
XPJ082.jpeg

- GERARD KUIJPERS -

Gerard Kuijpers est autodidacte. Depuis trente ans il examine les qualités intrinsèques des matériaux : l’acier, la pierre, le verre et le bois. Ainsi, il entre en contact avec l’essentiel de ces matières vivantes en cherchant toujours à en faire ressortir les particularités. Le verre devient plus transparent, l’acier plus fort, le bois plus chaud, et la pierre semble encore plus intemporelle. Il aime aussi travailler sur les contrariétés physiques de ces éléments, l’inflexibilité et le mouvement, la raideur et l’irrégularité, la fonction et la poésie, se jouant de leurs fragiles équilibres et faiblesses, comme pour mieux en révéler l’harmonie fondamentale qui s’en dégage. 

En explorant les limites de la matière, Gerard Kuijpers réalise des œuvres qui semblent sculptées par la nature elle même, usées, érodées, objets inanimés autant qu’abandonnés à eux-mêmes qui s’offrent à nous telles des entités belles et bien terrestres. 

Technicien de l’extrême, chercheur infatigable, il ne nous laisse pourtant entrevoir que les cheminements de sa pensée, l’essence même de son travail et son regard singulier sur le monde tel qui le perçoit, entre simplicité et apparente légèreté. Pas de bruit, pas de fureur, jamais de performance visible, juste cette essentielle intemporalité qui semble le guider vers une forme d’art vierge de tout maniérisme et de toutes références. À travers ses pièces les plus récentes, les “Dancing Stones”, Gerard Kuijpers n’a jamais été aussi proche d’un univers de formes et de sens capable de nous faire basculer dans un monde parallèle, une interaction singulière qui nous fait agir avec une nature recomposée, subtile mélange de virtualité concrète  et de réalité bien vivante.

GKP402.jpg
IMG5 copie.jpg